ALF x Juxtapoz / Résidence estivale au Couvent

ALF x Juxtapoz

au Couvent Levat

 

Chaque été depuis 2019, ALF prend les manettes de sa ginguette estivale taguée d’un main de maître par BARBEROUSSE (Barberousse_tattoo_cabriol), nichée sous les figuiers du jardin Levat, citée d’artistes tenue par l’association Juxtapoz (52 rue Levat 13003)

En plus d’être un véritable éden en plein cœur de Marseille, le couvent est un lieu de travail, d’expérimentation, de création, de production et de diffusion artistique. Sur plus de 1000 m2 de bâtiment, 41 ateliers ont été mis à disposition d’artistes, d’artisans, d’indépendants ou de structures culturelles. 90 résidents travaillent sur le site toutes disciplines confondues, représentant essentiellement les arts visuels et les métiers d’arts. Le couvent est un lieu collectif où l’on peut favoriser les échanges, mutualiser les réseaux, les savoirs et les moyens.

Ce site de plus de 17000 m² est riche d’une histoire particulière : des religieuses cloîtrées, les Victimes du Sacré Cœur de Jésus, y ont vécu en autarcie pendant près de 150 ans.

Cet institut diocésain a été fondé en 1838 par Julie-Adèle de Gérin-Ricard.

Cette communauté vivait en clôture, essentiellement de ce qu’elle produisait. Potager, verger, lapins, poules et même une vache laitière s’y côtoyaient jusqu’à peu. Les sœurs s’occupaient presque seules de l’ensemble du domaine, la sous-prieure décrivait d’ailleurs leur vie comme « une véritable vie de ferme, en économie fermée ».

En raison de l’évolution du quartier, devenu trop bruyant et peu propice à la vie contemplative, les Victimes du sacré cœur de Jésus ont préféré s’installer dans un lieu davantage reculé en Vendée.

Durant la saison s’étalant de juin à Aout et du mercredi au dimanche de 12h à 23h (sauf le samedi), la buvette — d’ailleurs designée de façon extrêmement originale par le collectif local Les Marsiens —permet des levers de coude d’une plus précise qualité avec ses bières IPA (6 euros) ou encore sa cuvée naturelle, que l’on aime autant en blanc qu’en rosé (13 euros la bouteille). En parallèle, notre équipe vous propose un service de restauration le midi et le soir. Salades gourmandes le midi, frites fraîches  (devenues incontournables !) et mayonnaise épicée aux piments chipotles (3,50 euros), beignets de sardines à l’encre de seiche, pâte de citron rôti et poivrons Piquillos (6,50 euros), travers de porc laqués, sauce tigre (7,50 euros) et autres propositions street food renouvelés chaque semaine.

Au programme donc : pétanque, expositions, concerts, performances d’artistes, cinéma plein air, théâtre et séance de chill entre amis…

Le couvent Levat est devenu un endroit gorgé de vie où l’on peut se ressourcer. Le public peut librement venir dans le jardin pour y pique-niquer, jouer, lire ou juste faire un somme à l’ombre des arbres. Alors n’hésitez-pas à venir vous détendre ou flâner autour du potager collectif !

 

  • Panier vide